Escalier
shutterstock_1246223893.jpg

Les différences entre un monte-charge et un ascenseur privatif

Pour commencer, il faut noter que le therme ERP désigne les établissements qui reçoivent du public, qu’ils soient publiques ou privés ou que l’entrée soit payante ou non. Les ERP appartiennent à des secteurs variés et très différents. Comme exemples d’ERP il y a les écoles, les cinémas, les gares, les restaurants, les hôtels, les salles d’exposition, les lieux de culte, les centres commerciaux, etc… Il existe des exceptions, comme les espaces non couverts, les espaces non fermés par une enceinte et les logements. Les lieux recevant du public sont classés par catégories afin de délimiter le cadre règlementaire.

Il existe 5 catégories différentes :

- La première catégorie désigne les lieux qui reçoivent plus de 1500 personnes (incluant le personnel).

-  La seconde catégorie désigne les lieux qui reçoivent entre 701 et 1500 personnes (incluant le personnel).

-  La troisième catégorie désigne les lieux qui reçoivent entre 301 et 700 personnes (incluant le personnel).

- La quatrième catégorie désigne les lieux qui reçoivent jusqu’à 300 personnes (incluant le personnel).

- La cinquième catégorie désigne les ERP qui n’ont pas les effectifs admissibles minimum prévus par le règlement de sécurité (dans cette catégorie le personnel n'est pas pris en compte et les règles de sécurité sont allégées).

Les différents types d’ERP qui définissent les natures des activités des ERP, il existe deux grandes classifications parmi les types d’ERP. Ces types d’ERP sont nommés et rangés par lettre. ERP dans un bâtiment :

-    ERP de type J : structure d’accueil pour les personnes âgées et/ou handicapées.

-    ERP de type L : salle d’audition, de conférences, de réunions, de spectacles ou autre.

-    ERP de type M : magasin de vente et centre commerciale.

-    ERP de type N : restaurant ou lieu de vente de boisson (bar).

-    ERP de type O : hôtel et résidence touristique.

-    ERP de type P : salle de danse et salle de jeux.

-    ERP de type R : établissements scolaires, lieux de formation, centre de loisir et lieux de vacances.

-    ERP de type S : bibliothèque et lieux de documentation.

-    ERP de type T : salle d’exposition.

-    ERP de type U : établissements de soins.

-    ERP de type V : lieux de culte.

-    ERP de type W : bureaux, banques, lieux d’administrations.

-    ERP de type X : établissements sportifs couverts.

-    ERP de type Y : musées.

 

ERP spéciaux :

-    ERP de type PA : établissement de plein air.

-    ERP de type CTS : chapiteaux et tentes.

-    ERP de type SG : structures gonflables.

-    ERP de type PS : parc de stationnement couverts.

-    ERP de type GA : gares aériennes.

-    ERP de type OA : hôtel-restaurant d’altitude.

-    ERP de type EF : établissements flottants.

-    ERP de type REF : refuge de montage.

 

Les ERP sont soumis à plusieurs règles, il doit être possible d’évacuer rapidement et correctement les personnes, l’accès pour les secours doit être simple, le bâtiment doit être construit avec des matériaux qui limite la propagation d’un possible incendie, la présence d’une alarme incendie est obligatoire, un désenfumage est obligatoire, un éclairage de secours et électrique sont obligatoires, il doit être garantie du bon fonctionnement de tous les équipements. Il  faut aussi un registre de la liste des personnes chargés en cas d’incendie, des consignes générales et particulières en cas d'incendie, dates des divers contrôles et vérifications, des dates des travaux d'aménagement et de transformation, leur nature, les noms du ou des entrepreneurs et des techniciens.